Le sophrologue ne pose pas de diagnostic médical et ne se substitue jamais à un médecin ou à un professionnel de santé. Le sophrologue n’intervient pas dans le domaine thérapeutique.

 

La sophrologie n’est pas un traitement médical.

 

En sophrologie, il n’y a pas de prescription de prise ou d’arrêt de médication quelle qu’elle soit.

 

Le sophrologue s’assure en cas de doute du suivi médical du sophronisant ou peut lui conseiller de consulter son médecin traitant.

 

Le sophrologue respecte le code de déontologie de la Chambre Syndicale de la Sophrologie.

Déontologie